Soulager l'arthrose par l'activité physique

S'INSCRIRE AU COURS

Soulager l'arthrose par l'activité physique

Est-ce que ça vous arrive d’être en mesure de deviner la météo avec l’inconfort dont vos articulations souffrent ? Il est possible que vous souffriez d’une forme d'arthrite qui occasionne de l’inconfort dans les articulations atteintes. Ainsi, les personnes atteintes d’arthrose vont subir des limitations qui vont généralement leur causer des limitations et douleurs. 


L’arthrose c’est quoi ?


C’est une forme d’arthrite très commune qui peut affecter plusieurs articulations. Contrairement à ce qu’on peut penser, l’arthrose n’atteint pas seulement les personnes âgées. En effet, près d’un tiers des diagnostics surviennent chez les 45 ans et moins. Cependant, plus on avance en âge, plus on a de risques de développer de l’arthrose. 

L’arthrose se traduit par l’atteinte des structures d’une articulation, soit l’atteinte du cartilage et de l’os d’une articulation (8). La dégénérescence du cartilage provoque un frottement entre les os, ce qui engendre l’apparition de douleur, de crépitement et de raideur, qui peut même mener à une perte fonctionnelle (6). Le rôle du cartilage articulaire est de permettre le mouvement d’une articulation. Le cartilage se retrouve sur les extrémités osseuses qui ont pour rôle de distribuer et transmettre les charges lorsqu'elles sont sollicitées (2). Donc, le rôle du cartilage est de réduire le frottement entre deux os (1).  

On classe l’arthrose dans deux catégories : primaire et secondaire.
- Arthrose primaire : Majorité des diagnostic d’arthrose. Provient d’une cause inconnue.
- Arthrose secondaire : Causée par une autre maladie (infection, lésion, trouble métabolique, anomalie articulaire congénitale, etc.). (1, 8)

Étant donné qu’il s’agit d’une maladie complexe, l’arthrose demande une prise en charge personnalisée qui doit tenir compte de l’atteinte de l’articulation et de la raison d’apparition de la maladie.

Malheureusement, il n’existe aucun remède pour guérir l’arthrose. Cependant, il existe plusieurs méthodes pour soulager les douleurs et améliorer les fonctions d’une personne. On retrouve les médicaments, les traitements par un professionnel en réadaptation, les professionnels en activité physique et dans les cas plus graves, une arthroplastie (chirurgie qui vise à remplacer partiellement ou totalement une articulation). 

Évaluation du genou

Comment le mouvement aide-t-il à diminuer la douleur liée à l'arthrose?

Il est important de continuer à bouger, car autrement on risque de se déconditionner. Lorsqu’on arrête de bouger suite à un(e) inconfort/douleur, notre corps va tranquillement perdre de la masse musculaire. Cette masse musculaire est importante pour garder nos articulations stables, maintenir notre posture, etc. 

Lorsqu’on vit depuis plusieurs années avec des douleurs et des inconforts, on peut développer une sensibilité au niveau du système nerveux. Cela veut dire qu’au moindre mouvement on ressent de la douleur. L’activité physique comme la musculation permet une désensibilisation du système nerveux par la contraction des muscles (7). Autrement dit, l’activité physique adaptée va permettre à la personne de s’adapter et d’augmenter sa capacité à bouger grâce à l’augmentation, par exemple, de son endurance et de sa force, malgré la présence d’arthrose dans la région. Donc, la personne va pouvoir profiter au maximum des activités qu’elle aime faire en respectant ses limites. 

Prenons l’exemple d’une personne qui souffre d’arthrose assez avancée dans le genou. Cette personne souhaite reprendre la bicyclette, mais lorsqu’elle en fait, cela lui cause une grosse douleur en pédalant. On pourra, par exemple, prescrire des exercices à faire en piscine ou des exercices en salle de conditionnement physique pour renforcer les muscles autour du genou. Concrètement, des petits sauts dans la piscine ou des montées de boite à une jambe vont permettre à la personne d’avoir une progression dans sa condition physique. Ainsi, en augmentant l'intensité des exercices cette personne pourra réintégrer la bicyclette dans son quotidien. Le secret est le dosage et le choix des exercices.

Quels exercices faire pour m’aider à diminuer mes douleurs liées à l’arthrose?

On a longtemps pensé, à tort, que l’exercice pouvait aggraver la dégénérescence du cartilage et les douleurs en lien avec l’arthrose. Cependant, les revues de littérature proposent plutôt qu’une pratique d’activité physique régulière permet d’augmenter la fonction du genou et d’augmenter aussi la qualité de vie chez les gens atteint d'arthrose du genou (5). Selon plusieurs auteurs, des exercices restent l'outil thérapeutique le plus efficace à long terme (1, 3). 



Voici quelques types d’exercices recommandés:

Exercices cardiovasculaires : Selon l'articulation atteinte, une séance cardiovasculaire sans impact comme la natation, la marche ou la bicyclette sur un terrain plat peut être fortement recommandé. L’avantage est de diminuer la douleur et le maintien de la capacité fonctionnelle (10). Cela permet au client de maintenir un poids santé et ainsi diminuer les contraintes sur les membres inférieurs qui sont atteints d’arthrose. 

Exercices de renforcement et de proprioception : Lorsqu’une personne a une douleur dans une articulation, on a tendance à moins la bouger pour ne pas créer de douleur. Cependant, en faisant cela, on perd de la force musculaire, car il y a une perte de la masse musculaire de la région autour de l’articulation. L’utilisation de montée de boîte à une jambe peut être intéressante, car on peut adapter la hauteur selon les capacités de chacun. Les exercices proprioceptifs ont pour objectif d’augmenter la prise de conscience des systèmes articulaires. Par exemple, lorsqu’on rééduque une cheville suite à une entorse, on utilise des exercices d’instabilité sur une jambe pour augmenter la stabilité de la cheville. Il est donc important de réintégrer des exercices de renforcement et de proprioception pour garder l’intégrité de l’articulation et ainsi diminuer les douleurs dans la région (9). 

Exercices d’étirements : Les exercices d’étirements ont un rôle important dans la prescription d’exercice, car moins une articulation a une contrainte musculaire autour de celle-ci, moins il y aura de contraintes de frottement. Par exemple, lorsqu’on a les quadriceps fémoraux trop contractés, ceux-ci peuvent venir plaquer la patella (la rotule) ce qui va créer un frottement, ce qui résulte en un inconfort plus grand au niveau du genou (4). Un étirement qui est intéressant à faire pour une personne ayant de l’arthrose du genou est celui pour le quadriceps. On se place au sol, sur le côté, en pliant le genou et en tenant la partie basse de la jambe dans sa main. Si jamais tenir sa jambe à la partie basse est trop difficile, on peut utiliser une serviette pour fléchir le genou.

Quel est le rôle du kinésiologue dans la gestion de la douleur et l'arthrose? 

L’arthrose est une maladie complexe qui demande une évaluation selon les capacités de chacun, car les limitations et les problématiques ne sont pas identiques pour chaque personne (10). Le kinésiologue est un spécialiste de l’activité physique qui a pour objectif de maintenir et d’améliorer la santé de l’articulation. Il va pouvoir diviser la rééducation du client en plusieurs phases. Il va vouloir diminuer la pression et le frottement appliqués sur l’articulation en ciblant des exercices, par exemple, des exercices d’étirements et de tractions dans l’objectif d’éviter l’usure prématurée et de diminuer la friction dans la zone. Par la suite, l’ajout d’activité cardiovasculaire en décharge, comme la natation ou le vélo, qui aura comme but d’augmenter la lubrification des articulations (4). Il est aussi important que le client reçoive de l’éducation pour qu’il puisse bouger et s'entraîner malgré la présence d'arthrose dans les articulations. 

Il est important de comprendre que d'avoir de l’arthrose ne veut pas dire un arrêt de l’activité physique. Au contraire, l’activité physique va plutôt permettre à la personne de jouir d’une belle qualité de vie et de garder le plus possible son autonomie. Évidemment, il est possible que la personne ai besoin d’appareil orthopédique ou d’injection pour maximiser le soulagement de l’articulation. Cela jumelé à de saines habitudes de vie comme bien manger, bien dormir et bien connaître ses limites vont permettre à la personne de profiter au maximum de ses activités et loisirs.

1- Bergeron, Y., Fortin, L., & Leclaire, R. (2008). Pathologie médicale de l'appareil locomoteur.
2- Chevalier, X. J., & Richette, P. (2005). Cartilage articulaire normal : anatomie, physiologie, métabolisme, vieillissement. Repéré le 24 janvier 2022, à https://www.em-consulte.com/article/29148/cartilage-articulaire-normal-anatomie-physiologie-#:~:text=La%20fonction%20principale%20du%20cartilage,aux%20forces%20de%20compression%20%C3%A9lev%C3%A9e.
3- Daste, C., Kirren, Q., Akoum, J., Lefèvre-Colau, M.-M., Rannou, F., & Nguyen, C. (2021). Activité physique dans l’arthrose. Revue du Rhumatisme Monographies, 88(2), 134-138. doi: https://doi.org/10.1016/j.monrhu.2021.01.003
4- Drouin, J., Pedneault, D., & Poirier, R. (2011). Les Exercices qui vous soignent 
5- Frontera, W. R., Silver, J. K., & Rizzo, T. D. (2015). Essentials of physical medicine and rehabilitation.
6- Grégoire, J. (2016). Arthroplastie totale du genou : Approches chirurgicales et soins postopératoires partie 2. Repéré le 8 février 2022, à https://www.oiiq.org/sites/default/files/uploads/periodiques/Perspective/vol13no02/12-soins-chirurgicaux.pdf
7- Hunter, J. (2021). Les exercices et les techniques d'autogestion. Repéré à https://douleurchronique.org/gestion-de-la-douleur-chronique/therapies-physiques/exercices-et-techniques/
8- Kontzias, A. (2020, mai 2020). Arthrose. Repéré le 24 janvier 2022, à https://www.merckmanuals.com/fr-ca/accueil/troubles-osseux,-articulaires-et-musculaires/maladies-articulaires/arthrose
9- Moore, G. E., Durstine, J. L., & Painter, P. L. (2016). ACSM's Exercise Management for Persons With Chronic Diseases and Disabilities (4e).
10- Roddy, E., Zhang, W., Doherty, M., Arden, N. K., Barlow, J., Birrell, F., ... Richards, S. (2004). Evidence-based recommendations for the role of exercise in the management of osteoarthritis of the hip or knee—the MOVE consensus. Rheumatology, 44(1), 67-73. doi: 10.1093/rheumatology/keh399

Kinésiologue-Kinésithérapeute

Manuel Landaverde

CLIQUE ICI POUR postuler comme kinésiologue

CONTACTEZ-NOUS

438-393-0360
Merci! Votre message a bien été envoyé.
Oups! Une erreur s'est produite.